Chatenay-Malabry organise du 28 au 30 juin, la Champions Cup. Nicolas DUBES, le Président de la Zone Europe (EPFA) présente la troisième édition de cette Coupe d’Europe des Clubs. Entretien.

Nicolas DUBES que représente cette épreuve ?

C’est l’équivalent de la Champions League valide mais dans le cadre de notre nouveau partenariat avec l’UEFA, cette instance nous a demandé de changer le nom afin d’éviter toute confusion. Il s’agit néanmoins de la compétition de clubs la plus importante en Europe. Dix équipes sont qualifiées et réparties en deux poules.

Les deux premières éditions ont eu lieu en 2008 et 2010. Pourquoi ne revient-elle pas plus souvent au calendrier ?

Nous aimerions l’installer sur un rythme annuel, à terme car cette épreuve rend plus intéressante les championnats nationaux. Mais le foot-fauteuil est encore en pleine expansion, notamment en Europe où l’on trouve 60 % des pays affiliés à notre fédération internationale. Tous les pays ne sont pas encore au même stade de développement et ne bénéficient pas des mêmes moyens. Certains clubs et certaines nations ne peuvent donc pas se déplacer tous les ans et assumer un calendrier trop chargé. Il faut donc trouver le rythme adéquat pour continuer à faire grandir la discipline, sans laisser personne en route. En cela notre nouveau partenariat avec l’UEFA nous ouvre de nombreuses perspectives et va s’avérer essentiel.

Revenons à cette 3e édition. Quelles sont vos attentes ?

J’espère, toute proportion gardée, que l’épreuve va être suivie avec autant d’intérêt que les championnats du monde organisés à Paris en 2011. Le spectacle sera au rendez-vous car le niveau, entre les clubs anglais et les clubs français, s’est resserré. Il va d’ailleurs y avoir des matches très disputés et intéressants dès le début de l’épreuve car la poule A regroupe des équipes de grandes valeurs.

Trois clubs Français, autant d’Anglais… La Champions cup n’est-elle pas celle de deux nations ?

Actuellement un peu. Mais aujourd’hui, douze pays européens sont affiliés à notre fédération européenne. Tous n’ont pas encore les moyens d’avoir un championnat développé. Mais on y travaille. Afin en effet de diversifier un maximum le nombre de pays représentés lors de ce rendez-vous majeur. On aimerait regrouper 20 pays dans les cinq ans. Cela nous obligerait à réviser la formule. Accepter davantage d’équipes et limiter le nombre de clubs qualifiés par nations. Et pourquoi pas, à l’avenir, créer une deuxième coupe d’Europe pour homogénéiser les niveaux.

Quels seront les prochains grands rendez-vous internationaux ?

Ils concerneront les nations puisqu’en 2014, il y aura le championnat d’Europe. Le lieu et la date doivent être confirmés sous peu. Mais cette épreuve est certaine de se dérouler en 2014 car elle est qualificative pour le championnat du monde 2015.

 

 

Poule A. Villeneuve-d’Ascq, Charleroi (Bel), Aspire (Ang), Northern Thunder (Ang). Poule B : Ahrus Rolling Devils (Dan), Châtenay-Malabry, Vevey Eagles (Sui), Lorient, SC Albion (Ang).

Le programme. Vendredi : phases de poules dans les gymnases Bérégovoy et Léonard de Vinci. Samedi : fin des poules et quarts de finales dans les deux gymnases. Dimanche : demi-finales et Finales à Bérégovoy.   

FIPFA Webthon