Bernard Berthouloux, Sélectionneur National, et la Direction Technique Nationale de la FFH  ont dévoilé ces derniers jours le nom des huit joueurs retenus pour défendre les couleurs françaises lors de la prochaine Coupe du Monde de Foot-Fauteuil à Paris. Bernard Berthouloux s’appuiera sur un groupe prometteur, mêlant jeunesse, fougue et expérience, huit mousquetaires investis d’une mission : conquérir le titre mondial !

Parfois, il arrive que la Poste fasse des heureux… Le rêve de Coupe du Monde a définitivement pris forme pour huit joueurs et s’est évanoui pour d’autres. Sûr de son choix, Bernard Berthouloux n’a pas attendu la date limite du 15 Septembre pour dévoiler son groupe, lui qui s’était déjà arrêté depuis quelques stages sur une ossature précise. Depuis le stage de Février à Paris, il a renouvelé sa confiance au même groupe, laissant encore planer le doute quant au poste de gardien. Sa liste officielle pour la Coupe du Monde n’est donc pas surprenante en soit, même si le Sélectionneur a avoué avoir été tenté par des surprises de dernière minute…

C’est donc une équipe renouvelée de plus de moitié par rapport à Tokyo il y a quatre ans qui partira en reconquête sur ses terres. Les hommes d’expérience dans ce genre de contexte auront sans doute un rôle particulier à jouer (Jérôme Durand, Sylvain Malard, Brahim Sébiane) pour guider, rassurer ou soulager leurs cinq bizuts mondialistes (Greg Néron, Anthony Bastien, Youcef Ayad Zeddam, Ludovic Paulot et Vincent Le Quellenec) pour qui le cœur doit désormais battre très fort. L’opportunité de disputer une Coupe du Monde, qui plus est en France, devant sa famille et ses amis, ne se présente pas tous les quatre matins !

Comme il l’a souvent répété lors des rassemblements, l’entraineur tricolore aura besoin de l’adhésion de tous au projet de jeu, maintenant bien maitrisé par ces huit joueurs qui savent que la tâche sera difficile, mais qui sont prêts à relever le défi. La concurrence américaine, japonaise, belge ou anglaise semble affûtée, bien plus forte encore qu’à Tokyo. Nul doute que le tirage au sort des poules, qui aura lieu ce Jeudi soir, et la classification, que Bernard Berthouloux redoute puisqu’elle pourrait remettre en cause tous ses plans tactiques, joueront un rôle décisif dans la tournure de ce Mondial. Mais peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse…

La Coupe du Monde est donc lancée pour l’Equipe de France, que la Commission Fédérale aura toujours cherché à mettre dans les meilleures dispositions. Un dernier stage de préparation est programmé du 23 au 30 Octobre à Bourges. D’ici là, l’engouement pour le Mondial, qui s’amplifie de jours en jours autour de l’Equipe de France, aura sans doute atteint son zénith. Les joueurs, eux, espèrent le toucher le 6 Novembre prochain, aux alentours de 17h00, sur le terrain principal de la Halle Carpentier…