9 Mars 2009 ; Atlanta (Georgia) – ” Les pires critiques des arbitres viennent… des arbitres eux-mêmes ! ” Cet adage s’est vérifié durant le dernier tournoi régional USPSA

de la Cote Est auquel des arbitres internationaux ont participé. 16 officiels venus de six pays se sont retrouvés à Atlanta pour participer à un stage d’arbitres confirmés

 

organisé par la Fédération Internationale de Powerchair Association (FIPFA) mais également officier lors d’un tournoi regroupant 15 équipes venues de New York à la Floride qui ont disputé 34 matchs en 3 jours.

Le corps arbitral était composé de deux danois [Anne-Marie Svendsen (32 ans) et Kim Molbach (25 ans)], trois canadiens [Ben Whitaker (47 ans), Gordon Marks (54 ans) et Ken Cunningham (51 ans)], trois français [Anthony Morchoisne (33ans), Nicolas Balin (29 ans) et Romuald Bouvier (31 ans)], deux anglais [Allen Harrison (43) et Adam Parry (30)], un portugais [Luis Almeida(35 ans)] et cinq américains [Shane Butler (34 ans), Doug Wolf (33 ans), Andy Green (40 ans), Billy Hale (22 ans) et Chris Mulholland (50 ans)]. Ce groupe avait une certaine expérience du Foot-Fauteuil et du Football valide : deux ont officié lors de la Coupe du Monde de Foot-Fauteuil 2007 à Tokyo (Japon), trois pendant la PowerChampion’s League européenne 2008 organisée à Douai en France, trois sont issus de la Major Leaugue Soccer (MLS) et un est un arbitre international FIFA de Futsal ; Et tous avaient arbitré des compétitions nationales de Foot-Fauteuil dans leurs pays respectifs.

Le Jeudi 5 Mars, les arbitres ont passé leur journée entière dans une salle de classe afin de peaufiner leur compréhension des lois du jeu avant une session pratique.

Le but principal de ce stage était de valider les arbitres internationaux, de démarrer un programme de formation d’instructeurs et de mettre en place un protocole d’évaluation des arbitres. Les sujets abordés durant le stage comprenaient toutes les attentes de la FIPFA en matière d’arbitrage international, la mise à jour des lois du jeu suite à la récente réunion de la Commission Règlement qui s’est réunie à San Francisco, des discussions autour de l’interprétation et de l’application de différents apects des lois du jeu, des qualités de l’arbitre professionnel accompli, de la mise en place et du développement de programmes nationaux à l’arbitrage, et du protocole d’évaluation standard pour juger la performance des arbitres sur le terrain.

Pendant les trois jours suivants, les arbitres internationaux se sont tournés vers l’arbitrage des rencontres du Tournoi Régional 2009 de la Cote Est durant lesquelles ils ont été observés et évalués par les autres arbitres. A l’issue de chaque rencontre, les arbitres s’entretenaient avec leurs ainés pour analyser leurs performances. En complément, l’ensemble des entraineurs du toyrnoi ont rempli des formulaires pour apprécier et commenter la performance du quatuor arbitral. Ces remarques et analyses animaient le debriefing de fin de journée des arbitres. C’est à cette occasion qu’ils ont pu prendre conscience que les critiques les plus acerbes venaient de leur collègues.

Sur le tableau blanc, ils ont pu voir leurs souhaits se réaliser en lisant certains commentaires de la part d’entraineurs, “[C’était le] meilleur arbitre que je n’ai jamais vu”, “Cet arbitre est un arbitre de tout premier plan” et “J’ai vraiment apprécié regarder cet arbitre officier durant notre match”. Néanmoins, les arbitres sont rapidement redescendu sur terre lorsque  leurs ainés ont mis en lumière leurs erreurs, leurs marges de progression, leurs capacités à gérer les joueurs et les entraineurs et améliorer leur technique pour affirmer leur présence sur le terrain et réaliser les bons signes de l’arbitre.

L’objectif général de ces sessions était de fournir aux joueurs la meilleur qualité d’arbitrage possible à laquelle ils aspirent et d’aider chaque arbitre à atteindre son meilleur niveau.

Durant ces quatre jours ensemble, les arbitres ont pu également tout autant participé à des évèments de formation d’équipes comme à un match de foot en salle entre européens et américains (dont nous tairons le score) et apprécier les menus des différents restaurants locaux.

Pendant la cérémonie de clôture qui marque la fin du tournoi, les arbitres ont été unanimement salué par les joueurs, entraineurs et spectateurs pour leurs performances exemplaires et leur professionnalisme.

Peu avant de rentrer chez eux, les arbitres étaient tous d’accord pour dire que cette expérience leur avait été bénéfique et que les futurs échanges d’arbitres entre les pays aideraient à la poursuite du développement de ce sport.